Après le travail de mise en place, de repérage dans l'espace et dans la page de début d'année, j'attaque très vite sur les ateliers d'écriture. Dans ma classe, nous ne faisons pas de lignes d'écriture.

Je donne des modèles de mots en script (cf. progression de mots ci-dessous : 1 liste par élève et un mot à la fois) et chacun va essayer de progresser à son rythme. Si l'on ne connait pas le 'costume' d'une lettre on doit utiliser les outils (affichages) pour le retrouver. Au début, ça prend du temps, mais ce n'est pas grave.

Je précise que les ateliers d'écriture sont dirigés jusqu'à la fin de la période 3. Petit à petit, le geste s'automatise et je peux surveiller à ma guise la tenue de l'outil, le sens du tracé... et les correspondances entre les différentes écritures sont bien vite acquises ce qui facilite grandement la lecture.

Les élèves doivent d'abord essayer de lire leur mot parce que -comme ils le répètent à loisir- "On doit TOUJOURS savoir ce qu'on écrit". Sinon, je les aide.

Peu importe de ne pas réussir à poser ses lettres sur la ligne en début d'année. On doit compléter obligatoirement les critères essentiels ('costumes', geste), et les autres seulement si l'on est champion :).

mots_indiv_atelier__criture

Grille_eval_atelier_d_ecriture

 

Quand on est familiarisé avec tous les 'costumes' de l'écriture cursive, on peut passer à l'atelier de copie. Les critères d'évaluation changent. Certains commencent en janvier, d'autres en avril. Ce n'est pas grave.

Grille_eval_atelier_d_ecriture_copie_2

livret11

 

Et bien sûr, le plus souvent possible on met en forme des textes que l'on produit, même tout petits.